Le neuf

Imprimer / Partager

Investir dans le neuf.

Même si le bien que vous envisagez d’acquérir a pour vocation d’être loué afin de baisser vos impôts, gardez à l’esprit que ce bien sera la résidence principale de votre locataire, qui aura les mêmes critères de recherche que s’il achetait : proximité des transports, des commerces, des écoles, exposition, calme…

Il est primordial de vous rendre sur place pour évaluer le bien et son environnement, car il est connu que l’élément principal d’un bien est son emplacement.
Pensez à vous renseigner sur les programmes immobiliers environnants, afin de vous assurer qu’il n’y aura pas plus d’offres de logements que de demande et donc une grosse difficulté à trouver un locataire.

De nombreux projets immobiliers sont proposés sous « loi Pinel »,  le mieux est de demander conseil à votre notaire pour étudier l’intérêt du projet. 
Si vous souhaitez faire de la location meublée en résidence service, c’est la loi Censi-Bouvard qui peut vous intéresser. 

  • Les dangers du neuf :  

Les programmes immobiliers mensongers qui fondent leurs calculs de rentabilité sur des loyers largement supérieurs à ceux du marché et donc revus à la baisse une fois le bien acheté et à la recherche d’un locataire. De fait vous n’y retrouvez pas l’avantage fiscal attendu.

Dans le cas des biens gérés (Ehpad, résidences étudiantes, seniors ou de tourisme), le plus important est de vous renseigner sur la solidité du gestionnaire, car c’est lui qui vous versera vos loyers. En cas de faillite, il vous sera presque impossible de relouer l’immeuble en l’état.

(décembre 2016)

Imprimer / Partager